• Et si la base disait NON !

    Il est daté du 27 juin ce courrier que nous avons tous, Biatoss et EC,  trouvé dans nos boîtes hier soir.

    Il est daté du 27 juin, il nous arrive le 12 juillet et il nous demande de corriger notre dossier administratif et de le faire parvenir à la DRH au plus tard le 18 juillet !

    Et les collègues déjà partis en congés, comment font-ils ?

    Et que faut-il corriger au juste ? Vérifier nos services, mais aussi ajouter au Bic bleu ou rouge notre adresse électronique et notre n° de tel boulot ?

    Aucun mode d'emploi, aucune explication...

    Et si en vérifiant nos services nous avons un doute, un souci.... Nous  déboulons tous vendredi 15 dans le bureau de notre infortunée collègue, chef du bureau de gestion des validations et des retraites. En espérant qu'elle ne fasse pas le pont.

    La lettre insiste "sur l'importance que revêt l'exactitude des informations portées sur votre compte individuel de retraite qui sera, à compter du 1e janvier 2013, l'outil de liquidation de votre pension civile" et en même temps, en nous laissant un délai indécent, nous invite à bâcler cette vérification.

    Alors si dans les bureaux du haut de la pyramide, on fonce tête baissée, on dit oui oui, on accepte des calendriers intenables, eh bien la base elle pourrait dire NON.

    Nous vous conseillons de ne pas renvoyer un dossier mal vérifié et d'attendre de pouvoir obtenir si vous le souhaitez un rendez-vous avec un collègue de la DRH.

    Si personne ne rend son dossier dans ces conditions, peut-être entendront-ils un peu raison.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :