• Les Biatss aussi voteront le 27 mars !

     Les enseignants-chercheurs sont entrés en campagne. Les deux listes en concurrence, voir plus bas, ont organisé des amphis publics et rencontrent les UFR. Les enseignants distribuent des tracts, collent des affiches, débattent.

    Et figurez-vous que les Biatss aussi sont appelés à voter pour élire les trois conseils de Paris Diderot. Ne vous fiez pas à l'absence de campagne des syndicats.

    Ce n'est pas à l'entrée des bâtiments que vos collègues vous remettront un tract, ce n'est pas dans vos boites électroniques que vous recevrez toutes les professions de foi (en tout cas, les collègues du Collectif n'ont pas reçu grand chose).

    Si vous vouliez vous faire une idée, il fallait aller sur le site Web de Paris Diderot pour lire toutes les professions de foi. Vous les retrouverez dans cet article un peu plus bas.

    Ces élections sont d'une extrême importance, s'y joue l'avenir de notre université. Le CA prochainement élu va devoir choisir quelle forme de regroupement pour Paris Diderot. La loi Fioraso transforme les anciens PRES en Communautés d'universités et d'établissements (CUE) et les CA devront se prononcer avant l'été sur le mode de regroupement parmi les trois que permet la loi (Fusion, CUE ou ComUE, Association).

    A Paris Diderot la fusion pure et simple est écartée. Le CA prochainement élu nous engagera soit sur la voie de la CUE soit sur celle de l' Association. Puisqu'il est maintenant admis de tous que l'Association est possible (suite à un très long débat juridique, car longtemps les fervents de la fusion ou de la CUE se sont évertués à essayer de démontrer que l'Association était juridiquement impossible).

    Nous aurions bien aimé, et ce souhait nous semble des plus légitimes, que les syndicats Biatss nous disent ce qu'ils en pensent et se positionnent clairement. Se prononcer contre la fusion n'est pas satisfaisant, bien trop vaste, disons que cela ne mange pas de pain,  et ne nous donne aucune indication sur le vote à venir des élus Biatss au CA. Quel regroupement soutiendront-ils ? Nous aimerions bien le savoir avant de leur donner notre vote !

    Nous aurions bien aimé une campagne animée, des débats, des discussions, pour les Biatss aussi. On aurait pu imaginé un amphi public organisé par les syndicats Biatss... Mais non, tout cela ronronne et c'est plutôt morose.

    Nous reprenons ici les professions de foi des 4 syndicats dans l'ordre trouvé sur le site Web de Paris Diderot :

    Pour l' UNSA, tout est déjà plié puisque ce syndicat ne cite même pas l' Association.

    Le SGEN-CFDT en dit un peu plus : "La nouvelle loi sur les regroupements d'université et d'établissements offre d'autres modes d'organisation bien plus adaptés à la situation actuelle de SPC" (que la fusion). Lesquels ? Et quel mode choisira le SGEN-CFDT ?

    La CGT FERC SUP met tout le monde dans le même sac : "La formation de grand ensemble universitaire (fusion, association, etc.) s'inscrit dans la mise en concurrence des établissements supérieurs et donc dans l'inégalité de l'accès au savoir". Et donc, devons-nous en déduire que la CGT s'abstiendra lors du vote au CA ?

    FO cite les trois modes de regroupement possibles et rappelle le caractère important de ces élections "puisque les futurs élus devront se prononcer (...) sur le mode de regroupement souhaité entre les établissements qui composent l'Université Sorbonne Paris Cité" - Eh bien, justement, vous vous prononcerez pour lequel ? Plus loin on peu lire "Ne nous y trompons pas, le rapprochement de ces huit établissements ne manquera pas d'avoir un lourd impact sur nos vies professionnelles".  Eh bien, justement... A moins qu'il ne faille ici aussi en déduire que les élus FO s'abstiendront de choisir entre Association et CUE ?

    Pour y voir plus clair, nous vous invitons à vous intéresser à la campagne des EC. A lire leur programme et à aller les écouter lors des amphis public, puisqu'une liste défend la CUE et l'autre l'Association.

    Vous pouvez visiter leur site WEB respectif, vous verrez c'est très intéressant !

    Liste Paris Diderot, construire aujourd'hui l'université du futur (leur programme)

    Liste Paris Diderot, ensemble pour d'autres possibles  (leur programme)

    Nous avons lu les programmes des deux listes, nous avons visité le deux sites Web, nous sommes allés écouter les deux listes lors des deux premiers amphis et nous avons fait notre choix entre la ComUe (ou CUE) et l'Association !

    Tu as raison, lecteur critique, le Collectif ne devrait pas comme cela jouer les faux naïfs. Nous avions déjà fait notre choix entre ces deux modes de regroupements. N'en demeure pas moins que la campagne EC est fort intéressante et instructive.

    Le Collectif Biatoss P7 n'a pas à soutenir telle ou telle liste syndicale, en revanche il a décidé d'exprimer clairement son choix en faveur de l'Association (modèle confédéral) en apportant son soutien à la liste "Ensemble pour d'autres possibles".

    Avant de conclure sur Association ou ComUE (CUE), nous voulons nous arrêter un peu sur la place faite aux  BIATSS dans ces deux programmes proposés par les listes EC.

    La lecture du programme Construire aujourd'hui l'université de demain est édifiante :

    Sous le chapeau Améliorer la qualité de vie au travail et favoriser le mieux vivre ensemble, nous pouvons lire (en couleur, les commentaires du Collectif) :

     L'université est la somme de ses personnels (EC, chercheurs et Biatss) et étudiants. Ok, c'est le minimum à dire et ça, on nous le sert à chaque galette des rois. Mais alors d'où nous vient cette impression toujours d'être les invisibles de l'université ?

    Ils sont les acteurs essentiels de notre université (ok, sans eux pas d'université on est d'accord - typiquement le genre de phrase inutile qui croit nous flatter), ils sont au cœur de notre projet (Le Collectif anticipe, mais  les biatss préféreraient justement ne pas être au cœur d'un projet dont il seront certainement les premières et plus nombreuses victimes !).

    (...)

    Il est très difficile de lire le paragraphe suivant sans avoir en tête que cette liste est constituée majoritairement d'enseignants qui font partie de l'équipe présidentielle actuelle. Rions on peu :

     Nous nous engageons à poursuivre les actions de formation et de valorisation des compétences pour l'ensemble des personnels, à maintenir une stratégie active de résorption du travail précaire (mais bien sûr, il suffit de voir les postes pérennes transformés en CDD), à progresser dans le pyramidage des personnels (certains plus que d'autres...). La qualité de vie au travail et l'égalité femmes/hommes à tous les niveaux de notre établissement sont des priorités. (oups ! La qualité de vie au travail ! Une priorité ? Quand on sait la souffrance des collègues dans certains services...Là, non, nous ne trouvons plus ça drôle. Nous trouvons même cela injurieux)

    Et c'est tout ! Quelques mots encore : l'amélioration de l'environnement du travail sur tous les campus et pour tous les personnels et étudiants est pour nous essentielle (quoi ? Comment ?  Ah, pardon une amélioration de l'offre de restauration et la mise aux normes de l'immobilier universitaire du secteur santé - qui en a bien besoin, nous n'en doutons pas et ce n'est pas ironique, mais l'environnement de travail sur les nouveaux bâtiments mériterait bien un peu d'attention sans parler du PPP)

     La liste Ensemble pour d'autres possibles semble plus consciente des réalités et évoque des  problématiques concrètes.

    Nous reviendrons dans un prochain article sur les différences entre CUE et Association mais,  pour conclure : On fait le PRES en nous disant qu'il n'y a rien à craindre, puis on le transforme d'un coup de loi en CUE en nous disant qu'on peut aussi préférer la fusion (Non !) et que le choix s'arrête là puisque l'Association n'est pas possible en fait... On nous fait peur avec la fusion, tout le monde  s' accorde à dire que c'est mal et que personne n'en veut à Paris Diderot. Sauf que l'Association est possible, légale, qu'elle ne nous prive pas de l'argent de l'IDEX, et qu' à y regarder de plus près on voit que la CUE est  porte ouverte à la fusion.

    Vous pouvez consulter cette FAQ Université confédérale : questions-réponses

    Et nous vous invitons vivement à remonter le cours du temps SPC sur le nouveau blog de Pierre Dubois (et c'est aussi une manière de le soutenir depuis qu'il a été censuré par Educpros - eux disent dissocié....), voir article précédent.

    http://histoiresduniversites.wordpress.com/2014/03/20/sorbonne-paris-cite-quel-statut/

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :